Mon mot dit en passant : belle et cruelle - à l'envie - la vie
Colleur d'histoires



Colleur de temps, colleur d'histoires,
avec mes peines avec mes joies, avec mes rêves et mes émois,
je regarde et interpelle l'actualité, pour dire ma colère et mes espoirs.
A colle et à cris, de rencontre en rencontre,
tout comme avec ces petits bouts d'images découpées
je compose mes tableaux, comme dans un théâtre de la vie.
De découpag&collages en créations plus en relief,
ici pour dire mon regard sur la société,
là pour inviter au voyage en expoésie où je rêve toujours de croiser Jacques Prévert,
c'est avec mes ciseaux et mon scalpel,
parfois sur fond de papier que je réalise dans mon atelier,
que je (bri)colle et (cara)colle de nouvelles histoires à partager.

Alors... Des collages immédiat ?
                                              
                                                                   Luc Quinton

En photo avec Ahed Tamimi, lors de notre rencontre à Échirolles le 20 septembre 2018. L'occasion de lui offrir le collage "Mais le printemps..." que j'avais fait pour cette jeune palestinienne qui a fait huit mois de prison après avoir giflé un soldat israélien, un de ceux qui tentaient d'entrer une nouvelle fois chez elle par la force, après avoir tiré quasi à bout portant en plein visage de son cousin. Ahed est en Europe pour quelques jours, avec ses parents, pour témoigner de l'horreur de l'occupation. ©

Top