Mon mot dit en passant : belle et cruelle - à l'envie - la vie
Dans la presse

Une revue de presse à compléter dont les quelques articles (en l'occurrence des reportages télé) ici recensés peuvent permettre déjà de mieux appréhender mon travail. Bonne lecture.
                                                                                                  
"À colle et à cri : même pas peur". Claudia Masciave, poète de l'image nous offre ce reportage collage autour de mon exposition.



"À colle et à cri" : l'artiste grenoblois Luc Quinton expose ses collages au Karkadé
Par Yuliya Ruzhechka. 20 janvier 2018. Dans Place GRE'NET. Le restaurant cabaret égyptien Le Karkadé (Grenoble) accueille l’exposition de l’artiste Luc Quinton « À colle et à cri » du 20 janvier au 28 février 2018. L’occasion pour ce dernier de faire « un retour dans le temps » sur vingt ans de création et de faire (ré)découvrir au public ses collages poétiques et politiques. Rencontre.
(La suite).

La rage au bout des ciseaux.
Mercredi 23 mars 2005, par Séverine Capeille. Sistœurs.net
Luc Quinton passe de l’art du découpage et du collage à celui du partage. Ses œuvres sont une invitation perpétuelle au voyage, un périple au coeur de l’humain. Le combat de ce collagiste de 42 ans est pour le moins. attachant. Il est contre les injustices, contre le racisme, contre l’indifférence. tout contre. Emouvant, drôle, lucide, généreux, il nous offre donc une réflexion sur un monde que nous ne regardons plus, ayant la fausse impression de l’avoir déjà trop vu. Luc Quinton est un poète, dans les images, dans les mots, dans les faits, et il me semble bien difficile de le rencontrer sans être "touché-collé". C’est à vous de décider... 
(La suite.

Portrait sur Télé Grenoble.
Un portrait tourné par Pauline Alleau pour Télé Grenoble en janvier 2007, au Karkadé, restaurant-cabaret égyptien de Grenoble. 
Moteur ! 

Rendez-vous à l'atelier
Un reportage de France 3 Rhône-Alpes signé Jean-Christophe Pain et Franck Ceroni, dans mon atelier à l'occasion des rendez-vous 2014. 
C'est par ici
.
Top